top of page

L'aumônier de la 17e Escadre et l'Institut militaire royal du Manitoba

 Par Padre Paul Gemmiti


Récemment, en janvier 2024, j'ai eu l'occasion de faire une présentation et d'avoir une conversation amicale avec un groupe animé de membres de l'Institut militaire royal du Manitoba.


(Pour en savoir plus sur l'Institut, consultez son site Web à RMIM.ca).



Le sujet était un aperçu cordial des divers aspects qui avaient changé au cours de mes vingt années en tant qu'aumônier dans les Forces armées canadiennes. Mon histoire comprend des affectations à Cold Lake, Shearwater et Winnipeg, ainsi qu'un déploiement avec l'Op Mobile pour servir les Canadiens en Italie en 2011. Les antécédents religieux et culturels, l'expérience et les attentes actuelles en matière de formation, les préférences en matière d'affectation et les épisodes situationnels ont tous fait l'objet d'une discussion. Les membres du IMRM, eux-mêmes anciens retraités de la FAC ou conjoints de retraités, ont partagé certains de leurs souvenirs personnels concernant les aumôniers qui ont fait partie de leur passé. Ils se sont également interrogés sur la voie à suivre progressivement en matière de soutien pratique, spirituel et moral dans la société canadienne moderne et dans les FAC actuelles.


Les récents débats sur la politique concernant la prière publique par un aumônier des FAC, la lutte continue pour maintenir et recruter des aumôniers, ainsi que la préoccupation plus récente d'inclure une approche basée sur le spectre des genres, ont tous gardé les participants attentifs et dans la bonne humeur civile. Nous n'avons eu l'occasion que de discuter légèrement de la diversité voulue pour recruter des aumôniers non européens, non chrétiens et humanistes.


À la fin de notre rencontre, on m'a offert une tasse à café de l'IMRM et un livre sur le Cameron Highlander Regiment... PAS sur le Service royal de l'aumônerie canadienne. (Si vous regardez la photo ci-jointe, vous verrez que le titre de leur livre est dérivé d'une expression utilisée par les combattants des campagnes passées, et qu'il ne s'agit pas d'une référence actuelle au régiment).


Alors que je m'apprête à terminer mes dix années de service à la 17e Escadre Winnipeg - en tant qu'aumônier de première ligne pendant huit ans et aumônier principal pendant deux ans - j'ai été heureux de partager mon point de vue et mon expérience avec au moins quelques habitants qui apprécient l'histoire de la FAC et le service militaire des aumôniers de la FAC ici, au Manitoba.

 

 

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page