top of page

Le pire et le meilleur de l’humanité

Cette nouvelle année 2023 a commencé pour la communauté catholique romaine de la 17e escadre de Sainte Marguerite Bourgeoys par un événement très spécial, un événement personne ne soupçonnait même pas.


Familles récemment arrivées d’Ukraine, 1er janvier 2023 ; Centre de bien-être spirituel de la 17e escadre, Winnipeg, / Familles récemment arrivées d’Ukraine, 1er janvier 2023 ; Centre de bien-être spirituel de la 17e escadre, Winnipeg, Canada (Crédit photo : Communauté Sainte Marguerite Bourgeoys)

Le 1er janvier, notre petite communauté a accueilli cinq familles récemment arrivées d’Ukraine en raison de la guerre en cours. L’événement, qui comprenait une liturgie dominicale et un repas-partage, a rassemblé environ 60 personnes au Centre de bien-être spirituel de la 17e Aile.

L’invasion destructive à grande échelle de l’Ukraine, qui a commencé le 24 février 2022, a montré le pire côté de la nature humaine. Au cours des 11 derniers mois, des millions de personnes ont été déplacées de leurs foyers, des milliers ont été tuées, dont de nombreux enfants. Ce qui s’est passé à cause de l’agression de la Fédération de Russie est difficile à comprendre ; ce niveau de destruction et l’ampleur de la cruauté n’avaient pas été vus en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Cependant, au milieu de toute cette souffrance et de ce chaos, nous voyons aussi le côté plus lumineux de l’humanité. Alors que des millions de personnes déplacées étaient forcées de fuir leurs maisons vers l’inconnu dans l’espoir de trouver un peu de sécurité, elles ont été accueillies par des millions de familles qui étaient prêtes à partager leurs maisons et tout ce qu’elles avaient. Cet esprit d’accueil était particulièrement fort dans la Pologne voisine, qui a accueilli pendant cette période difficile plus de réfugiés ukrainiens que tout autre pays. J’ai pu constater de visu l’énorme hospitalité des Polonais lorsque j’ai été déployé avec la CAF à Varsovie au printemps dernier.

Cet esprit d’hospitalité et de solidarité envers les Ukrainiens fuyant la guerre a également été très présent dans nos communautés locales de Winnipeg. J’ai le privilège de connaître personnellement au moins une douzaine de nos militaires de la 17e Escadre qui ont aidé à trouver un abri pour les réfugiés ukrainiens et qui ont même ouvert les portes de leurs maisons privées pour les accueillir pendant plusieurs mois alors qu’ils cherchaient des solutions de logement plus permanentes.


Réfugiée ukrainienne avec ses chiens. Été 2022, Varsovie, Pologne (Crédit photo : A. Sloboda)

En temps de paix comme en temps de guerre, il existe toujours des occasions de faire le bien et d’apporter des changements positifs aux personnes qui nous entourent. Soyons reconnaissants pour toutes les bénédictions que nous avons dans nos vies et rappelons-nous que nos actions et nos décisions forment aussi le visage de l’humanité et la foi en l’humanité.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Re-orienting

Il y a quelques années, je suis revenu de 12 semaines de formation militaire de base des officiers (QMB(O)).  Quelle expérience ! Des mots comme " La Méga ", " Debout deux, debout deux ", " Oh, on va

Comments


bottom of page