top of page

Nous étions des guerriers

“Du 9 au 14 février, l’équipe féminine de volley-ball de Winnipeg s’est rendue à Cold Lake, en Alberta, pour le premier tournoi régional post-covid. Nous étions très enthousiastes : pour cinq d’entre nous sur sept, c’était la première fois que nous participions à un tournoi régional de volley-ball. Nous avons recruté deux joueurs, l’un de Cold Lake et l’autre de Comox, pour compléter notre équipe.


Équipe féminine de volley-ball de Winnipeg Crédit photo : 17 Wing Imaging

Après la défaite du premier match contre Esquimalt (vainqueur du tournoi), nous sommes allées sur le terrain pour un entraînement bien nécessaire à toute l’équipe.

Le samedi, nous avons joué deux matchs, avec une défaite difficile contre Edmonton, et une victoire qui nous a remonté le moral contre Wainwright. Le tournoi à la ronde étant terminé et l’équipe commençant à se souder, nous avons entamé les demi-finales dans un excellent état d’esprit !

Dimanche : Demi-finale contre Edmonton. Ils ont gagné les deux premiers sets, mais nous, les guerriers, n’avions pas fini de nous battre. Nous avons poussé jusqu’au bout et nous avons gagné le troisième set. Edmonton : sur leurs gardes, ils ont commencé le quatrième set avec une avance. Le score n’était pas très bon : 23-18 pour Edmonton. L’affaire semblait entendue, mais nous étions des guerrières et nous nous amusions trop.


Équipe féminine de volley-ball de Winnipeg Crédit photo : 17 Wing Imaging

Nous avons creusé profondément et nous avons joué un retour pour les livres ! 23-25 pour Winnipeg ! Cinquième manche, tout le monde donne tout ce qu’il a. Edmonton était nerveux, Winnipeg était excité, la foule applaudissait comme si c’était le dimanche du Super Bowl ! Winnipeg ne se laisse pas abattre, obligeant Edmonton à se battre pour chaque point. Edmonton a mérité cette victoire, mais les femmes de Winnipeg ont gagné dans mon cœur !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Jeux Invictus 2023 - Dévoilement de l'équipe canadienne

Par Martin Zeilig Le Colonel Aaron Spott, commandant de la 17e Escadre, a déclaré qu'il n'a pas hésité une seconde lorsqu'on lui a demandé, il y a quelques mois, d'accueillir le camp d'entraînement de

Kommentarer


bottom of page