top of page

Lieutenant Colonel “Lockie” Fulton CM, DSO, ED Un héros de la ville natale

Le 17 septembre 2022 a marqué une journée importante dans l’histoire du Royal Winnipeg Rifles lorsqu’il a rendu hommage à son dernier commandant de la Seconde Guerre mondiale, le lieutenant-colonel Lockhart Ross Fulton. En plus des membres du régiment, environ soixante-quinze personnes, dont des membres de la filiale 55 de la Légion royale canadienne et la famille élargie de Fulton, se sont rassemblées au cimetière de Birtle et du district pour assister au dévoilement de la pierre qui avait été placée à la mémoire de ce chef courageux et inspirant.



Né sur la ferme familiale près de Birtle en 1917, Lockie, comme l’appelaient ses amis, était le cinquième d’une famille de sept enfants. Il a commencé sa carrière militaire à l’âge de 16 ans lorsqu’il s’est rendu à cheval à Brandon et s’est joint au 12e Manitoba Dragoons au début de la Seconde Guerre mondiale. Il a ensuite été transféré au 1er Bataillon, Royal Winnipeg Rifles. Il a également pris le temps d’épouser son amour de jeunesse, Nellie Finch.


En août 1941, le régiment s’est embarqué pour l’Angleterre où il a passé près de trois ans à s’entraîner. Lockie gravit rapidement les échelons. Il est promu Major par intérim en février 1944, et nommé Officier commandant de la Compagnie D.


Le jour J, le 6 juin 1944, Lockie et ses 140 hommes sautent de leur péniche de débarquement dans un mètre de mer agitée sur la côte française et, sous le feu, gagnent la terre ferme. Grâce à son audace et à son courage personnel, Lockie a mené sa compagnie à travers le feu ennemi intense, a traversé un champ de mines et a vaincu les défenseurs pour capturer la ville de Graye-sur-Mer.


En tant que compagnie de tête du bataillon, les hommes de Lockie se sont battus sur plusieurs kilomètres à l’intérieur des terres jusqu’à la ville de Cruelly. Le jour suivant, le bataillon a poussé jusqu’au village de Putot-en-Bessin où, le 8 juin 1944, des forces allemandes beaucoup plus importantes et plus lourdement armées ont envahi trois compagnies des Rifles. La compagnie de Lockie a cependant déjoué l’attaque, préservant une partie clé de l’objectif.


Lockie décrira plus tard le débarquement du jour J et la défense de Putot-en-Bessin comme les “ pires jours de toute la guerre “. Pour ses réalisations, il a reçu l’Ordre du service distingué.


En juillet 1944, Lockie a dirigé sa compagnie dans l’assaut de l’aéroport de Carpiquet. Sous un violent barrage de mortiers et d’artillerie, sa compagnie a avancé à travers un champ ouvert en subissant de lourdes pertes. Éliminant une forte résistance ennemie, ils ont capturé leur objectif - deux des hangars de l’aéroport.


Au canal Léopold en Belgique, Lockie, âgé de 27 ans, est nommé commandant du bataillon. Promu lieutenant-colonel, il a ensuite mené le bataillon à une série de victoires durement disputées, de l’estuaire de l’Escaut à l’Allemagne, et enfin à la libération de la Hollande.

Après la guerre, Lockie est retourné auprès de sa femme et de sa famille pour profiter de sa vie de céréalier à Birtle. Respecté par tous, il a élevé six enfants, a conservé sa moustache caractéristique et a contribué à la vie civique de la communauté, ce qui lui a valu d’être fait membre de l’Ordre du Canada. En 2004, le gouvernement français a remis à Lockie la Légion d’honneur, sa plus haute distinction.


En 2020, son régiment a pensé qu’il était grand temps d’honorer sa mémoire. Il a été décidé qu’une plaque serait placée sur sa tombe - d’un côté, un bref résumé de ses exploits ; de l’autre, cette célèbre photo gravée dans le granit.


Le 17 septembre 2022, les membres du régiment se sont rendus à Birtle où ils ont été accueillis par M. Roger Wilson, président de la filiale 55 de Birtle de la Légion royale canadienne. Roger avait été d’une aide précieuse lors de la planification de la cérémonie et avait fait en sorte que la Légion paie la pierre de base sur laquelle la pierre de Fulton avait été placée.


Au cimetière, nous avons été chaleureusement accueillis par la préfète de Birtle, Mme Linda Clark.


Bien que le ciel soit resté très couvert, la pluie s’est arrêtée pendant la cérémonie présidée par le major-général (retraité) Dennis Tabbernor, CMM, MSM, CD. Il a commencé par lire une lettre du député local, M. Dan Mazier, qui regrettait de ne pouvoir être présent. M. Mazier a écrit : “ La liberté, la justice et la paix dont nous jouissons aujourd’hui sont attribuables au service et au sacrifice de braves anciens combattants comme Lockie. “


M. Greg Nesbitt, député provincial de Birtle, a assisté à la cérémonie et a notamment déclaré : “ Ce que nous ne devons pas oublier, cependant, c’est que le service, le sacrifice et la survie du lieutenant-colonel Fulton n’ont pas été sans conséquences indélébiles pour ceux qui l’ont soutenu ici au pays. L’engagement personnel, le courage et la force de caractère, immortalisés dans le marqueur, ont créé un héritage incroyable pour sa famille, la communauté et la province”, a poursuivi M. Nesbitt. “Cet honneur est aussi un hommage à sa femme, Nellie, et à ses enfants.”


Mme Clark a qualifié Lockie de “gentleman impressionnant” qui était “très respecté” dans notre communauté. Elle a dit se souvenir de lui en tant que membre du conseil scolaire de Birdtail River. “Il est certain que lui et sa femme accordaient de l’importance à une bonne éducation et favorisaient l’éducation, non seulement pour leurs propres enfants, mais aussi pour les autres élèves.”


À son retour chez lui après la guerre, Lockie est resté en contact avec ses anciens camarades et son régiment. Il a prononcé des discours et participé à des groupes d’étude du champ de bataille avec de jeunes officiers. Le lieutenant-général (retraité) Ray Crabbe, CMM, MSC, MSM, CD, se souvenant du temps qu’il a passé avec le lieutenant-colonel Fulton, a raconté que Lockie était tenu en respect par les étudiants lorsqu’il expliquait, à sa manière effacée, comment les batailles se déroulaient, ce qui allait bien et ce qui allait mal. Il s’est souvenu qu’un officier subalterne lui avait dit : “J’ai plus appris en trois jours avec le lieutenant-colonel Fulton qu’en servant pendant trois ans dans un bataillon d’infanterie.”


Abigail Fulton, la plus jeune fille de Lockie, a déclaré : “Le cimetière de Birtle abritant un certain nombre d’anciens combattants ayant servi dans différentes guerres, notre père est en bonne compagnie et serait heureux que ce beau mémorial rende hommage à tous. Sans oublier l’homme qu’il était... il était un père impressionnant et merveilleux”.


Le colonel honoraire Albert El Tassi, CM, OM et Abigail Fulton dévoilent la pierre.

Le point culminant de la cérémonie a été le dévoilement de la pierre par le lieutenant-colonel honoraire Albert El Tassi, CM, OM et la fille de Lockie, Abigail. La cérémonie comprenait trois volées tirées en l’honneur de Lockie et la sonnerie du Last Post et du Rouse.

Lockie est décédé à l’âge de 88 ans à Birtle le 21 octobre 2005. Son régiment ne l’oubliera jamais.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Jeux Invictus 2023 - Dévoilement de l'équipe canadienne

Par Martin Zeilig Le Colonel Aaron Spott, commandant de la 17e Escadre, a déclaré qu'il n'a pas hésité une seconde lorsqu'on lui a demandé, il y a quelques mois, d'accueillir le camp d'entraînement de

Comments


bottom of page