top of page

Promenade des chiens à Winnipeg

Jeremy Duggleby, sa femme Christine, leur fille Ellorie âgée de 13 ans et leur fils Conall âgé de 11 ans, sont revenus s’installer à Winnipeg en 2020. Jeremy a commencé sa carrière militaire en tant que garde de cérémonie au cours des étés 1995 à 1999. Il s’est joint à la Force régulière en 2002 en tant que tromboniste au sein de la Musique de l’Aviation royale du Canada. C’est à Winnipeg qu’est née la fille du couple, Ellorie. De 2011 à 2015, la famille a été affectée à Victoria. Un mois après cette affectation, le fils du couple, Conall, est né. La famille a ensuite été affectée à Cold Lake, en Alberta, et en 2020, elle est revenue à Winnipeg. Jeremy est adjudant au sein de la 17e Escadre de la Musique de l’ARC.


Dugglebys et Penny. Crédit photo : Kelley Post

Ellorie et Conall fréquentent l’école Romeo-Dallaire et s’adonnent au piano, à la danse irlandaise, à Donjons et Dragons et ont hâte de s’inscrire à des cours de natation.

Après que la famille a perdu son précédent Airedale Terrier, une femelle nommée Kismet, aux alentours de Noël 2021, Christine a contacté l’éleveur qu’elle connaissait à l’extérieur de Winnipeg pour inscrire son nom sur la liste d’attente d’un nouveau chiot Airedale Terrier. L’éleveur a parlé à Christine d’un chiot de 6 mois qui avait été retourné plusieurs fois et lui a demandé si les Duggleby seraient intéressés par une période d’essai pour apprendre à connaître ce chien. La famille a accepté et Copper a rejoint la famille.

Pendant les deux premières semaines, Copper a été le chien parfait que toute famille aimerait avoir. Cependant, après la période d’essai, lorsque Copper s’est senti à l’aise dans son nouveau foyer, son comportement a sensiblement changé. L’ancien Airedale Terrier, Kismet, était un chien gentil et doux qui savait jouer et s’engager avec les jeunes enfants. Copper est différent en ce sens qu’il a une énorme quantité d’énergie et qu’il demande beaucoup plus d’efforts et de patience. Copper joue parfois de manière un peu brutale et a besoin de dépenser beaucoup d’énergie. Il a besoin d’être stimulé mentalement pour éviter de s’ennuyer et de s’attirer des ennuis.

Pour gérer ce surplus d’énergie, Jeremy et sa famille promènent Copper trois à quatre fois par jour.

Copper s’est beaucoup amélioré, mais à un peu plus d’un an et demi, il est encore un chiot, et cette race arrive à maturité à environ 4 ans. Jeremy aimerait que Copper soit suffisamment dressé pour qu’on puisse lui mettre un harnais afin qu’il puisse le suivre à vélo, puis passer aux skis de fond.

Lors de leurs promenades, Ellorie voyait régulièrement Penny, notre chien Saint-Bernard, à la fenêtre, qui demandait à accompagner la famille en promenade. Ellorie et Christine ont invité Penny à se joindre à elles environ 3 fois par semaine. Cela permet à Penny d’évacuer une partie de son énergie. Les promenades font environ trois kilomètres dans la région de Sturgeon Creek et durent en général une trentaine de minutes.

Emmener Penny en promenade est devenu un travail à temps partiel pour Ellorie. Cette jeune fille, qui pourrait facilement être dominée par la taille et la force de Penny, a développé une relation calme et assurée avec ce chien qui permet à Ellorie de contrôler la situation.

Ellorie déclare qu’il était très important pour elle d’apprendre à connaître Penny et la façon dont elle réagit à son environnement. Penny peut être très volontaire et lorsqu’elle voit d’autres chiens, elle aboie et veut s’engager avec eux.

Ellorie reconnaît que Penny a besoin d’ordres visuels et d’ordres verbaux pour que Penny se concentre sur elle et non sur l’autre chien. Promener les chiens sur la glace peut s’avérer difficile et dangereux, surtout lorsque Penny et Copper décident de s’attaquer à quelque chose. Ellorie et la famille ont acheté des griffes de glace pour leurs bottes afin d’éviter les glissades et les chutes éventuelles. Lors d’une journée spéciale, Penny a pu faire une sortie en raquettes avec la famille sur Sturgeon Creek et les sentiers environnants.

Ellorie et sa maman Christine travaillent très dur ensemble pour aider Copper et Penny à se socialiser entre eux et avec les autres chiens et personnes qu’ils rencontrent lors de leurs promenades. Les chiens ont l’occasion d’explorer et d’apprendre à connaître leur quartier, et ils rentrent à la maison plus calmes et plus heureux.

Larry et moi apprécions qu’Ellorie et sa famille soient de l’autre côté de la rue et qu’ils incluent Penny dans certaines de leurs promenades. Cela a fait une grande différence dans le comportement de Penny, qui se réjouit de ces sorties.

La promenade des chiens est devenue un excellent premier emploi pour Ellorie, qui est très bien adaptée à ce poste.

Lorsqu’on lui a demandé quelles seraient ses aspirations professionnelles futures, Ellorie a répondu qu’elle aimerait devenir écrivain et écrire des romans en anglais et en français pour les jeunes, et posséder une propriété où elle deviendrait agricultrice biologique et pratiquerait une agriculture respectueuse de l’environnement, sans utiliser de pesticides ni d’autres produits chimiques.

Promener les chiens est un excellent moyen de faire de l’exercice, de se socialiser, d’apprendre à connaître sa communauté et de se faire un peu d’argent de poche.

Si vous souhaitez partager l’histoire de votre animal de compagnie dans le journal VoxAir, contactez Kelley à l’adresse klpost@hotmail.com.

nal VoxAir, contactez Kelley à l’adresse klpost@hotmail.com.

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page