top of page

Karen Storwick et le film Fallen Heroes

Dans son film, Fallen Heroes, la coproductrice Karen Storwick, basée à Calgary, déclare vouloir susciter “un élan de fierté chez les Canadiens pour soutenir nos forces et leurs réalisations exceptionnelles” tout au long de la guerre en Afghanistan.


Karen Storwick. Photo credit: Martin Zeilig, Voxair Photojournalist

Mission accomplie - du moins à en juger par les applaudissements et les éloges offerts par les membres de l’auditoire après la projection d’une portion de 30 minutes du film encore inachevé à environ 45 personnes à la salle ANAVETS 283, 3584 Portage Avenue, le 28 juin.

La soirée, parrainée par l’Institut militaire royal du Manitoba, a commencé par une présentation PowerPoint d’une heure par Mme Storwick.


Mme Storwick et son partenaire, Robert Curtin, dirigent le Combined Forces Production Collaborative, un groupe de professionnels de premier plan dont la mission, comme l’indique leur site web, est de faire revivre notre histoire de manière attrayante.


“En 2012, Karen a reçu la médaille de mention élogieuse d’Anciens Combattants pour son travail dans l’élaboration de la murale d’honneur et la préservation de l’histoire canadienne en Italie”, indique sa bio.


“En 2017, Karen a reçu la médaille du service méritoire pour son travail visant à honorer les anciens combattants du Canada.”


Le film se concentre sur la cérémonie de la rampe.


“Le film a été conçu pour rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont servi et sacrifié leur vie en Afghanistan et pour sensibiliser les Canadiens aux rituels de la cérémonie de la rampe et de l’autoroute des héros, qui sont nés du besoin sincère de dire un dernier adieu aux soldats tombés au combat lors de leur rapatriement au Canada”, peut-on lire sur le site Web du film.


“Il s’agit de cérémonies créées par le peuple pour le peuple et qui découlent d’un besoin sincère de rendre un hommage approprié à nos morts.


“Cette histoire touche tous les soldats, marins et aviateurs, ainsi que leurs familles, à travers le pays et doit être racontée. La cérémonie de la rampe et son Autoroute des héros ont montré au monde entier ce que sont les Canadiens. C’était la manière canadienne.”


“Je pense que le film commémore les soldats qui, dans mon esprit, sont des héros dès que leurs bottes touchent le sol”, a déclaré par la suite Anita Cenerini, la mère de la Croix d’argent nationale 2018, un honneur décerné par la Légion royale canadienne.


Son fils, Thomas Welch, s’est suicidé en 2004 à son retour d’Afghanistan.


“Elle commémore ces soldats qui prennent la tâche de se battre pour les libertés de notre pays en sachant que leur vie est en danger”, a commenté Mme Cenerini.


“C’est ce qui en fait un héros.”


Mme Storwick a dit qu’elle voulait sensibiliser le public à ce film, aux défis qu’elle et M. Curtin ont dû relever pour le réaliser, et aux raisons pour lesquelles il est important de faire ce film.


“Le film portait à l’origine sur la cérémonie organisée en Afghanistan après les quatre premières victimes canadiennes, des soldats du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, le 17 avril 2002 avec l’incident de tir ami à Tarnak Farms.”


Aux commandes d’un F-16, le pilote américain Harry Schmidt a largué une bombe guidée par laser de 227 kilos sur la position canadienne, indique Wikipedia.


“En faisant des recherches sur cette histoire, nous avons réalisé que nous devions en raconter une plus grande”, a déclaré Mme Storwick.


“Donc, bien sûr, nous voulions raconter l’histoire de l’autoroute des héros.


“L’une des choses qui nous a inspirés est de voir la façon unique dont les Canadiens ont exprimé leur souvenir des soldats tombés en Afghanistan, et l’effusion très unique d’amour dans ces cérémonies et rituels qui ont été développés de façon populaire en Afghanistan et sur le front intérieur ici au Canada.”


Elle ajoute que le documentaire, qui comprend des reconstitutions cinématographiques, est réalisé à environ 75 % et que les 25 % restants seront tournés cet été.


Elle et M. Curtin passeront l’hiver à monter le film.


“Nous pourrons donc en faire la première le 17 avril 2023”, a déclaré Mme Storwick.

“Parce que nous sommes une équipe de Calgary, nous avons tourné à Calgary et à Edmonton, où nous avons recréé l’autoroute des héros, et nous avons fait quelques prises de vue à Vancouver et des prises de vue par drone à travers le pays avec différents membres des familles des personnes décédées dans le cadre de notre hommage.”


La première du film aura lieu à Edmonton, puis à Calgary.


“Nous espérons ensuite l’étendre à tout le pays”, a déclaré Mme Storwick.


“L’un des avantages que nous avons, parce que nous sommes les producteurs du contenu de l’exposition Mission Afghanistan, est que nous pouvons en fait nous étiqueter sur la vague promotionnelle de cette exposition. Ainsi, ce film voyagera avec l’exposition, qui sera en tournée à travers le pays pendant les cinq prochaines années avant de devenir une galerie permanente à Calgary dans un musée militaire.”


Le plus important pour les réalisateurs est d’aider les Canadiens à comprendre cette histoire très récente, dit-elle.


“Il y a tellement de raisons d’être fiers de la façon dont nous avons réagi à ces pertes, et aux familles - de la façon dont nous avons soutenu les militaires en service pendant cette expérience de la guerre en Afghanistan. Nous pouvons aussi nous considérer comme des défenseurs des anciens combattants et de leurs causes. N’oublions pas que nous avons déjà été là pour nos soldats en Afghanistan.


“C’est ainsi que les Canadiens soutiennent nos militaires”.


En attendant, comme l’a fait remarquer Mme Cenerini, “la façon dont les soldats meurent, ou le moment où ils meurent” ne détermine pas si ce soldat est un héros ou non.


“Ils sont des héros dès qu’ils font face à l’adversité en risquant leur vie pour le faire avec courage et force”, a-t-elle déclaré.


“Il est donc vraiment important pour moi que nous reconnaissions ces hommes et ces femmes dans l’armée qui assument cette tâche, qui sont prêts à partir à tout moment. Ce film est un moyen d’apporter cette prise de conscience dans notre pays, de montrer que des sacrifices sont faits chaque jour par les militaires.”

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Jeux Invictus 2023 - Dévoilement de l'équipe canadienne

Par Martin Zeilig Le Colonel Aaron Spott, commandant de la 17e Escadre, a déclaré qu'il n'a pas hésité une seconde lorsqu'on lui a demandé, il y a quelques mois, d'accueillir le camp d'entraînement de

Kommentare


bottom of page