top of page

Le sergent Dylan Weller remporte le prix du technicien SAR de l’année

Le sergent Dylan Weller, un technicien en R-S du 435e Escadron de transport et de sauvetage, admet qu’il savait dès son jeune âge qu’il voulait devenir un technicien en R-S dans les Forces armées canadiennes.


Crédit photo : Martin Zeilig, photojournaliste de Voxair


Crédit photo : Martin Zeilig, photojournaliste de Voxair

Le Sgt Weller a récemment remporté le prix du Tech SAR de l’année 2020-2021.


On lui a remis un grand trophée, qui demeure dans le bureau du technicien de R-S au hangar 16, ainsi qu’une petite plaque de verre.


“Je me suis enrôlé dans l’armée pour devenir un technicien en recherche et sauvetage “, a déclaré le Sgt Weller.


Il a entendu parler de ce métier pour la première fois à l’âge de 12 ans, alors qu’il était cadet de l’air dans sa ville natale de Burlington, en Ontario.


“J’ai pensé que c’était vraiment cool “, a déclaré le Sgt Weller. “Alors, c’est ce que je visais”.

L’année 2020-2021 a été particulièrement calme pour le 435 Sqn avec moins de 10 missions pour la section, indique le formulaire de nomination pour le prix soumis par l’Adj Dan Verret, chef technique SAR du 435 (T&R) Sqn.


“Bien qu’il reconnaisse traditionnellement les grands exploits dans un contexte opérationnel, il a été expliqué que le prix du technicien SAR de l’année n’est pas seulement lié aux missions et qu’il permet de reconnaître les membres qui contribuent grandement d’autres façons, notamment par les avantages qu’ils apportent à la section, à l’escadron, à l’ARC, aux FAC et à leur communauté.”


“Le Sgt Dylan Weller brille comme ce membre dévoué, fiable et passionné qui cherche toujours à faire de notre métier un meilleur endroit. Bien que son travail ne soit pas toujours visible et sous les feux de la rampe, sa préoccupation tranquille, profondément analytique et passionnée pour l’occupation le place au premier rang de ma nomination pour le titre de technicien SAR de l’année du 435e Escadron.”


Le Sgt Weller a rejoint le 435 Sqn en juillet 2020 et s’est très rapidement intégré à une nouvelle section en tant que MCpl TL. L’arrivée dans une nouvelle section dont la majorité des membres sont très jeunes a représenté un défi pour un Cplc TL nouveau dans le groupe. Par le biais d’essais et d’erreurs, le Sgt Weller a su naviguer dans les diverses situations qui se présentaient à lui et adapter rapidement son style de leadership, sans jamais renoncer à sa vision d’une section d’élite ; une vision qui exigeait du professionnalisme, de la maturité et des normes élevées de la part de tous les membres.


“Ses connaissances approfondies des règlements et des procédures ont non seulement eu un impact extrêmement positif sur l’entraînement, mais elles lui ont permis de préparer le STL, qui n’était plus dans le métier depuis trois ans, à ses vérifications du STL, du C130 et des normes.


Le mentorat du Sgt Weller auprès des membres subalternes a joué un rôle clé dans le développement des connaissances et des compétences de ce jeune groupe. Jamais découragé par la réticence d’un subordonné à changer ou par sa difficulté à acquérir des compétences, il a continuellement encadré ses collègues techniciens de R-S dans leur quête d’excellence.


À de nombreuses reprises, il a demandé des réunions avec le STL pour discuter du développement et des progrès des membres subalternes et a fourni un excellent aperçu de la culture et du besoin de changement dans la section des techniciens de R-S 435. Sa capacité à présenter avec soin des idées de changement est louable, et son désir de performance d’élite du groupe est impressionnant.


L’année qui vient de s’écouler n’a pas été exempte d’occasions pour le sgt Weller de mettre en valeur ses compétences de base en R-S, tant au 413e qu’au 435e Escadron. Il a participé à quatre missions notables : premièrement, le sauvetage d’un kayakiste chaviré au cours duquel il a largué un SRK à deux ballots ; deuxièmement, la récupération d’un plaisancier échoué ; troisièmement, la livraison aérienne de fournitures à des randonneurs blessés ; et finalement, un effort de sauvetage très complexe impliquant un navire désemparé transportant un équipage de pêcheurs inuits. “


Il a également été noté que le sergent Weller s’est fait le champion des intérêts et de la sensibilisation sociale du métier de technicien en R-S en créant et en animant le balado “ SAR Take “.


“Dans ses temps libres, il passe d’innombrables heures à planifier, préparer, coordonner, diriger et éditer des épisodes qui favorisent la visibilité de notre profession et plus particulièrement des histoires de ses membres”, peut-on lire dans les documents soumis.

“Il a ainsi réussi à obtenir plusieurs grands avantages pour notre profession, comme préserver notre histoire, reconnaître les réalisations de nos membres et servir d’excellent outil de recrutement pour les nouveaux candidats en présentant les excellentes possibilités offertes par l’ARC.”


Malgré ses réalisations, le Sgt Weller reste humble mais franc.


Il souligne que ce qu’il y a de mieux dans le métier de technicien de R-S, c’est la camaraderie créée par le fait de travailler avec un grand nombre de personnes intéressantes qui se sont entraînées dur et qui continuent de le faire au fil des ans.


“ C’est génial “, dit-il. “C’est une tonne de travail, mais certaines des choses que nous faisons sont assez incroyables. J’ai été dans des endroits au Canada où d’autres n’iront probablement jamais.


Les valeurs, les leçons et toutes les choses que j’ai apprises en tant que technicien SAR m’ont vraiment façonné en tant que personne. Je le dois en tant que métier. C’est une chose de faire partie de l’armée. C’est cool, mais le métier de technicien de R-S est unique.”

18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page