top of page

Club de grappling de escadre 17e

Par Martin Zeilig

 

Le caporal Nathan Michalopoulos, AVCS IC, 17e escadron de soutien opérationnel, veut dissiper une idée fausse que beaucoup de gens ont sur le sport du grappling.

Le Cpl Michalopoulos est l'instructeur principal du club de grappling de la 17e escadre, qui s'entraîne trois fois par semaine dans l'un des courts de squash du bâtiment 90. Le club compte environ 40 membres.

Le grappling est une technique de combat basée sur les projections, les déplacements, les balayages, le combat à la corde, le combat au sol et les prises de soumission, indique Wikipédia.

Les combats de grappling impliquent souvent des prises et des contrôles au sol, et peuvent se terminer lorsqu'un combattant concède la défaite.

 "On croit à tort que le grappling consiste à se battre et à se faire mal", a déclaré le Cpl Michalopoulos lors d'un entretien avec deux autres membres du club, l'Adjudant Wilson et le Caporal-chef Found, le 20 juin dernier.


"Il s'agit plutôt d'apprendre à contrôler son corps afin de manipuler et de contrôler les autres, de manière à ce que l'adversaire prenne la décision de ne plus vous contrôler et de neutraliser la situation.


Avant de rejoindre le club de grappling en août 2023, l'Adj Wilson, qui travaille à la 1re Division aérienne du Canada, a indiqué qu'il participait au club de jiu-jitsu.

"J'apprécie le niveau de forme physique que cela me permet de maintenir", a-t-il déclaré, précisant qu'il a également pratiqué d'autres types d'arts martiaux.


"J'ai quarante-six ans et je suis dans la meilleure forme de ma vie. Mon dos et mes articulations se sentent bien. Je me sens super bien. Ma santé mentale s'en trouve améliorée. Je me mets à l'entraînement et je me concentre. Nous avons une équipe tellement soudée. Nous travaillons tous ensemble et nous nous entraidons.

Le Cplc Found, qui travaille au 17 MSS, exprime des sentiments similaires.


"Le groupe de personnes qui pratiquent le grappling est génial," dit-il.


"J'aime les sports solitaires et la compétitivité. Le type de remise en forme qui en découle est unique".


Un autre membre du club, le matelot Thomas Britton, cuisinier à la 17e escadre et à la 17e section des services de restauration, a participé à deux tournois et à un "super combat".

"J'aime ce sport parce que c'est une courbe d'apprentissage sans fin", a-t-il déclaré dans un courriel adressé à The Voxair.


"Il existe des centaines de techniques basées sur quatre éléments fondamentaux simples (l'espace, le poids, l'angle et l'effet de levier). Chaque adversaire offre des défis nouveaux et différents, et il n'y a pas deux rounds qui se déroulent de la même manière.


Le caporal Lettie Bumbacco, technicienne médicale au 23e Centre des services de santé des Forces canadiennes, "pratique le grappling" dans les FAC depuis un an.


"Avant cela, j'ai fait de la lutte de compétition pendant cinq ans et j'ai été entraîneur pendant un an ", a-t-elle répondu dans un courriel adressé à The Voxair.


"J'ai également pratiqué le jujitsu brésilien pendant environ six mois avant de rejoindre l'équipe de base de la 17e Escadre. J'aime l'excitation que je ressens lorsque je suis au milieu d'une mêlée et que j'essaie de gagner une position positive. J'aime le fait que ce sport nous fasse réfléchir rapidement et qu'il représente toujours un défi. Ce sport est dur pour le corps, mentalement et physiquement. Il nous apprend la discipline et c'est un sport d'apprentissage. Il y aura toujours plus à apprendre.


Le Cpl Bumbacco a indiqué qu'elle avait participé à deux compétitions de la CAF, et qu'elle avait notamment remporté une médaille d'or lors de la compétition régionale de grappling de l'Ouest en septembre 2023.


"J'ai également participé à la compétition de soumission de Shilo", a-t-elle déclaré.


"J'ai perdu mon seul match contre un grand athlète. L'équipe de grappling de la 17e Escadre compte des entraîneurs et des athlètes extraordinaires, et le club est très inclusif.


"Je suis affectée à la BFC Shilo en juillet 2024 et j'ai l'intention de continuer à pratiquer ce sport avec cette équipe, qui a travaillé en étroite collaboration avec la 17e Escadre. Le temps passé avec la 17e Escadre me manquera, mais je suis enthousiaste à l'idée de vivre une nouvelle aventure.


"Dans le grappling, il n'y a pas de frappe", explique le Cpl Michalopoulos, ceinture violette de JJ brésilien.


"Chaque combat commence debout. Le plus souvent, le combat se termine au sol. Nous avons différents niveaux d'expérience dans notre club, depuis les nouveaux membres jusqu'à ceux qui ont beaucoup d'expérience, qu'elle soit associée ou non au grappling. Mais nous sommes fiers de pouvoir amener tout le monde à un niveau compétitif en l'espace d'un an environ.

Le club de grappling offre un mélange de fitness et d'amitié.



Pour de plus amples informations, veuillez contacter le Cpl Michalopoulos à l'adresse électronique nathan.michalopoulos@forces.gc.ca / Tél. : 204-833-2500, poste 5007 / CSN : 257-5007.

3 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page