top of page

LES MEMBRES DU RCAF ORGANISENT UNE FORMATION A LA SECURITE DES VOLS POUR LES FORCES DE DEFENSE DE LA JAMAIQUE

Major Jason Graveline, Sécurité des vols de la 1re Division aérienne du Canada


Du 19 au 23 février 2024, des membres de l'Aviation royale canadienne (ARC) de la section de la sécurité des vols de la 1re Division aérienne du Canada à Winnipeg ont donné un cours de sécurité des vols (CSV) à l'escadre aérienne de la Force de défense de la Jamaïque (FDJ) au camp Up Park à Kingston, en Jamaïque. Mandaté par la Direction de l'instruction et de la coopération militaires (DICM) d'Ottawa et dirigé par l'officier de la sécurité des vols de la division, le Lieutenant-colonel (Lcol) Wilf Rellinger, le personnel de la section a accueilli avec enthousiasme l'occasion de partager ses connaissances et son expérience avec ses collègues du Commonwealth.

Traduit avec DeepL.com (version gratuite)

 


Glissez/cliquez sur la barre de défilement pour voir d'autres images.


La planification de la série a commencé à l'été 2023 et les derniers détails ont été confirmés en janvier 2024. Avec l'aide de la DMTC ainsi que du conseiller en matière de défense et du haut-commissariat du Canada à Kingston, l'équipe a bénéficié d'un bon soutien pour sa mission. Le FSO de l'escadre aérienne de la JDF a servi de point de contact principal, ce qui a facilité une excellente liaison et communication de la planification à l'exécution et au nettoyage après le cours.

En règle générale, le FSC se déroule à Winnipeg sur neuf jours de formation et comprend des conférences et des exercices pratiques sur un large éventail de sujets, notamment la législation, les rôles et les responsabilités, la promotion du programme, la théorie de l'enquête, la structure de l'événement, les comportements individuels et collectifs, les entretiens avec les témoins, la détermination des facteurs de causalité et des mesures préventives, les bases de données, la "culture juste" et la gestion des scènes d'accident. Par le passé, les membres de la JDF ont participé au FSC en tant qu'individus ou en tant que groupes de deux.

Pour la série JDF, le cours a été comprimé en cinq jours de formation, en éliminant le contenu spécifique au Canada et en se concentrant sur les éléments clés du Programme de sécurité des vols, la prévention et l'investigation, en gardant à l'esprit un public jamaïcain. Il en a résulté un programme de formation très agressif, qui a été accueilli avec enthousiasme par les 20 officiers et autres gradés de la JDF qui constituaient le public de la formation.

Le Lcol Rellinger a été immédiatement satisfait : "Il était évident qu'il s'agissait d'un groupe très motivé et intelligent. Leur engagement n'a cessé de croître au fur et à mesure qu'ils comprenaient les avantages d'un rapport ouvert, d'une enquête détaillée et d'une identification proactive des risques. Mon équipe et moi-même avons été très impressionnés par leur professionnalisme et leur compétence".

L'adjudant de section, l'adjudant-maître (Adjum) James Brown, s'est exprimé sur la semaine : "Nous avons été honorés d'être invités à conduire cette formation qui a fourni un environnement idéal pour que deux groupes de professionnels de l'aviation partageant les mêmes idées découvrent la culture, les traditions militaires et les procédures opérationnelles de l'autre. Ce fut une expérience incroyable, qui aura des retombées à long terme tant pour la JDF que pour l'ARC".

Le cours comprenait un exercice majeur au cours duquel les étudiants étaient répartis en quatre groupes et chargés d'enquêter indépendamment sur des événements aéronautiques importants, depuis le moment du rapport initial jusqu'à la présentation de leurs conclusions et recommandations, en passant par la collecte et l'analyse des éléments de preuve. Le dernier défi consistait en un exercice de crash au cours duquel les groupes devaient interviewer des témoins et des médias, photographier la scène du crash, prendre des mesures et faire des croquis. Un hélicoptère Bell 429 de la JDF, avec un ensemble de pièces et de capots répartis sur le site par le personnel de maintenance des aéronefs pour simuler l'épave, a ajouté un sens de la réalité à la simulation.

À la fin de la formation, le commandant de l'escadre aérienne, le Lcol Syldan Thompson, s'est adressé aux participants et a souligné l'importance de la formation à la sécurité des vols et des compétences nouvellement acquises : "Nous n'avons jamais eu autant d'enquêteurs de la sécurité des vols que maintenant. Cela apporte une capacité importante et accrue à la JDF".

Un hélicoptère Bell 429 de l'escadre aérienne a été placé dans le hangar pour servir de toile de fond à la remise des diplômes, en présence du commandant de l'école militaire d'aviation des Caraïbes, le major Osmar Fiddler, qui était l'invité d'honneur. Le Lcol Rellinger a prononcé des mots d'encouragement et des remarques finales avant de remettre aux diplômés leurs certificats de réussite. L'Adjum Brown a ensuite remis aux étudiants leur écusson de qualification pour la sécurité des vols des Forces armées canadiennes. En guise de remerciement, un membre de l'escadre aérienne des FDJ a remis au Lcol Rellinger un souvenir gravé commémorant la semaine. La série s'est terminée par des photographies du cours et du syndicat, suivies d'une réception informelle au Jamaica Officers' Club.

Les membres de l'équipe de la sécurité des vols de la 1re Division aérienne du Canada étaient les suivants : Le Lieutenant-colonel Wilf Rellinger, le Major Jason Graveline, le Major Dan Klco, le Capitaine Josh Paley et l'Adjudant-maître James Brown.

À propos de l'auteur : Le major Jason Graveline s'est enrôlé dans les Forces canadiennes en tant que pilote en 1989 et sert en tant que réserviste de classe A à la sécurité des vols de la 1re Division aérienne du Canada depuis 2015.

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page