top of page

Lieutenant-colonel Carl Gravel

Dans le cas du Lieutenant-colonel Carl Gravel, commandant adjoint de l’escadre, il s’agit d’un cas de telle mère, tel fils - du moins lorsqu’il s’agit d’un choix de carrière.


Le Lcol Gravel a pris ses fonctions en août de cette année après avoir été employé à la 1re Division aérienne du Canada en tant qu’A5/Chef de la division de la stratégie du CMOA et directeur adjoint du CMOA.


“La raison pour laquelle je me suis engagé dans l’armée, c’est parce que ma mère, un parent seul, est passée d’un emploi peu rémunérateur dans la vingtaine et le début de la trentaine à un engagement dans les FAC”, a déclaré le Lcol Gravel lors d’une entrevue dans son bureau du deuxième étage du QG de la 17e Escadre. “Elle est un bon exemple pour moi. À travers elle, j’ai vu que les FAC étaient une opportunité de carrière significative et une bonne aventure à laquelle je voulais participer.” Ça, c’est un bon modèle parental.


Le Lcol Gravel a grandi à Québec et s’est enrôlé dans les FAC en 2004 en tant qu’officier mécanicien après un court passage comme technologue dans le secteur privé, note sa bio officielle. Il a débuté sa carrière au sein du 10 Field Engineering Squadron (aujourd’hui 35 Régiment du genie de combat), il a été employé comme commandant de troupe, officier des opérations de l’escadron et 2IC de l’escadron. En 2008, il est passé à l’École du génie militaire des Forces canadiennes (EGMFC) pour travailler comme instructeur et officier des normes. En 2010, il a transféré son occupation à titre d’officier du génie construction tout en étant employé à l’EGMFC jusqu’à ce qu’il soit affecté à la 17e Escadre Winnipeg en 2012 à titre d’officier des exigences à l’escadre du génie militaire.


Promu major en 2013 et rapidement affecté à Ottawa, il a été déployé en Afghanistan dans le cadre de l’Op Attention en tant qu’ingénieur de la Force opérationnelle pour la Roto 3 et l’équipe de clôture de la mission.


À son retour, il a travaillé comme gestionnaire de projet pour des projets de construction d’immobilisations, puis comme membre de l’équipe de renouvellement de la Défense. En 2015, il est affecté à la 3e Escadre Bagotville où il occupe le poste d’officier du génie de la construction de l’escadre et, par la suite, celui d’OC du détachement des opérations du RP à la suite de la centralisation du SMA (IE) jusqu’en 2018.


Après une année au Collège des Forces canadiennes à Toronto, où il a obtenu une maîtrise en études de la défense, le Lcol Gavel est retourné à Winnipeg, cette fois au QG de la 1 DAC, où il a été employé jusqu’à cet été. jusqu’à cet été.


Le Lcol Gravel, qui est également titulaire d’un baccalauréat en génie physique de l’Université Laval au Québec, souligne que les presque 11 mois qu’il a passés en Afghanistan ont été l’un des moments clés de sa vie d’adulte.


“Vous avez l’occasion de voir une perspective importante sur la façon dont le monde fonctionne”, a-t-il dit. “Au Canada, nous tenons beaucoup de choses pour acquises sur la façon dont la société fonctionne - le rôle des institutions publiques, des entreprises privées, des partis politiques, la façon dont le monde fonctionne, mais la façon dont de nombreux Afghans perçoivent le monde est tellement différente”, ajoute-t-il. “Ils essaient simplement de trouver leur place, de survivre et de s’épanouir”, a déclaré le Lcol Gravel. Le Lcol Gravel est marié et père de trois jeunes enfants.


“Cela m’a ouvert l’esprit. Les gens ont agi différemment parce qu’ils vivent dans une réalité différente. Pas parce que ce sont des méchants. Nous avions une bonne occasion d’apporter de l’aide - de construire des institutions plus fortes pour les aider à passer de la survie à la prospérité. À l’époque, c’était une grande expérience. Il y avait toujours un peu de danger, mais c’est relatif. Cela m’a permis d’apprécier ce que nous avons ici et de ne pas prendre les choses pour acquises.”


Bien qu’il ait eu d’autres opportunités, il est dans la CAF parce que, comme il le souligne, “je veux être ici. Les valeurs et l’éthos me parlent “, a déclaré le Lcol Gravel. “Je crois que nous sommes une force du bien dans ce que nous faisons. Je m’épanouis dans les emplois que je fais, et je travaille avec des gens extraordinaires. J’aime rencontrer et connaître de nouvelles personnes. Ce sont des personnes exceptionnelles aux côtés desquelles on peut servir. Je suis une personne qui aime le travail d’équipe et c’est une organisation qui pense comme cela. Nous avons une équipe formidable ici à la 17e Escadre.”



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page