top of page

Spin-a-thon : Sensibilisation et collecte de fonds

En plus de l’exercice intense que représente le fait de pédaler pendant 30 minutes sans arrêt sur un vélo stationnaire, la participation au Spin-a-thon de la CCMTGC le 18 novembre était aussi une occasion de socialiser avec des personnes d’autres unités, selon le sergent Cynthia Hitchon.



Le Spin-a-thon annuel, qui a eu lieu dans le bâtiment 21 le 18 novembre, est organisé dans le cadre de la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada.


La CCMTGC est la campagne de charité la plus importante et la plus généreuse au Canada, peut-on lire sur son site Web. Chaque année, les fonctionnaires fédéraux et les retraités sensibilisent le public et recueillent des fonds pour aider les personnes et les communautés qui en ont le plus besoin.


Le Spin-a-thon a été organisé par Antoni Kieloch, instructeur de fitness et de sport des PSP, et s’est déroulé de 0900 h à 1500 h. Il était assisté par d’autres instructeurs de fitness et de sport des PSP.


“Les leaders (instructeurs faisant face aux autres cyclistes) donnent des instructions sur ce que les cyclistes doivent faire sur leur vélo - à quelle vitesse, quelle résistance, et ils essaient de suivre du mieux qu’ils peuvent”, a expliqué M. Kieloch.


Il a ajouté que les unités payaient un minimum de 20 dollars pour réserver un vélo.


“L’argent va à une bonne cause, et c’est très amusant”, a déclaré M. Kieloch, alors qu’une musique pop énergique retentissait en arrière-plan pendant que les leaders criaient des instructions de cyclisme aux participants.


“J’ai trouvé ça génial”, a déclaré le Sgt Hitchon, qui travaille à la 1re Division aérienne du Canada.


“C’est une bonne façon pour les gens de se réunir et de voir des gens qu’ils ne voient pas normalement, tout en faisant de l’exercice.”


Dylan James, assistant administratif en promotion de la santé, a convenu que le cyclisme était un bon exercice avec beaucoup de hauts et de bas.


“J’aime le spin-a-thon. C’est un bon moyen de collecter des fonds pour la CCMTGC”, a-t-il déclaré.


M. James et Leona Bond, spécialiste de la promotion de la santé, s’occupaient de la table d’affichage des risques liés à la toxicomanie des PSP.


“C’est bon de voir que tout le monde est en train de transpirer”, a ajouté M. James.

“Mes jambes sont un peu flageolantes, mais ça fait du bien”.


Le Major Pam Harris, qui travaille au 1 CAD avec le QG du groupe de police militaire de l’armée de l’air, portait un T-shirt rose décoré du nom Sugar Rushers, l’équipe de son unité qui participait au Spin-a-thon.


“Je suis la prochaine de mon équipe”, a-t-elle déclaré, alors qu’elle s’apprêtait à faire un tour sur l’un des vélos.


“On dirait que c’est beaucoup de travail pour mon équipe. Je suis membre de l’équipe féminine de hockey de base, donc ça va être bon pour mes jambes.”


Le capitaine Brandy Jacobs, qui fait partie du groupe AFNP, venait de terminer ses 30 minutes sur un vélo.


“Au début, vous pensez que vous allez juste pédaler, mais vous devez juste suivre ce que les instructeurs font”, a-t-elle déclaré.


“J’adore être active. Je fais des exercices de plage tous les jours. Je joue au softball et au volleyball. Tout le monde devrait essayer le Spin-a-thon. On s’y investit plus qu’on ne le pense”.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page